Une rose 'chinoise' / A chinese rose

par Les insectiflores

publié dans Rosacée

Le Père Jean-André SOULIÉ, qui avait été formé au Séminaire des Missions Étrangères (rue du Bac à Paris), se rendit en Chine dès son ordination en 1885. Allant jusqu'à se déguiser en marchand chinois pour mieux se déplacer, ce prêtre sillonna une région alors peu connue située au sud-ouest de la Chine (Yunnan, Sichuan). Installé depuis 1896 dans la vallée de Yarégong, à la frontière du Tibet et du Sichuan, le missionnaire fut capturé, au printemps 1905, par des lamas. Le Père Soulié fut abattu après plus de 10 jours de torture.


Passionné de botanique, il fut le découvreur de Rosa soulieana. Ce rosier est originaire des régions que le Père Soulié avait parcourus : Chongqing, Sichuan, Tibet et Yunnan.
Chine
L'exemplaire de Rosa soulieana récemment planté au Jardin du Rivage des Syrphes provient de la Pépinière des Avettes  à partir de graines collectées dans les environs de la ville de Kangding au Sichuan. 

C'est le caractère mellifère de ce rosier qui a motivé son introduction. Il faudra donc attendre quelque mois la floraison pour le vérifier. Donnons-nous donc rendez-vous dans une future chronique...  
Commenter cet article

Delmas 25/01/2014 21:04

Peut-on avoir des documents sur le Père Soulié qui est originaire de notre village en vue d'une conférence sur notre illustre ressortissant ?Merci