Les roses de la section des synstylae

par Les insectiflores

publié dans r

Quelques espèces de rosier, telles que rosa wichura et rosa soulieana, ont en commun de présenter une configuration particulière de la partie femelle de leur fleur (le pistil). Plus précisément, ce sont deux particularités (1 et 2) des organes reproducteurs femelles, les carpelles, qui valent à ces rosiers d'être réunis dans un même groupe. Pour mieux illustrer notre propos, voici une coupe d'une rose appartenant à ce groupe : 

synstylae
  1. Les parties des carpelles comprises entre les stigmates et les ovaires sont soudées entre elles et forment un ensemble ('syn' en grec). Ces parties appelées styles ('colonne' en grec) et constituées en ensemble représentent la première particularité de ces roses que l'on a regroupées dans la section des 'syn-stylae' [prononcez synstylé] regroupant les roses aux styles soudés. En effet, à l'inverse des synstylaés, les roses n'appartenant pas à cette section présentent des styles distincts et libres. 
     
  2. Contrairement aux autres sections où le pistil est en forme de coussinet, les styles des synstylae ont formé au centre de la fleur une colonne stylaire égalant voire dépassant en taille les organes reproducteurs mâles, les étamines. Voilà qui devrait réjouir les féministes qui viendraient à lire cette chronique !    
Commenter cet article