Le nombre des papillons réduit de moitié...

par Les insectiflores

... en 14 ans ! Les papillons sont de bons indicateurs de la santé d'un éco-système : leur raréfaction voire disparation est donc un indice de la dégradation du milieu.

Pourtant, force est de constater que, cette année, les lépidoptères sont à la fois plus nombreux et plus diversifiés, du moins au Jardin du Rivage des syrphes. Ce qui est l'indice d'une relative bonne santé du jardin.

Les papillons sont dotés d'une 'trompe' leur permettant de se nourrir du nectar produit par la fleur.

Petite-tortue
Petite-tortue (Aglais urticae) : se caractérise par la présence de taches bleues sur le pourtour des ailes et blanches sur les ailes antérieures.

 

 

Petite-tortue en compagnie de Carte-géographique (Araschnia levana) qui doit son nom au motif évoquant une carte géographique qui orne ses ailes ! 

  PT+carte-géographique
Amaryllis copie   Amaryllis (Pyrotonia tithonus) : le papillon est amateur du nectar de ronce et de diverses aromatiques.
Enfin, un Robert-le-diable (Polygonia c-album) : ce sont les échancrures 'diaboliques' de ses ailes qui lui ont valu cette appellation.
Robert-le-diable
Commenter cet article

ji 04/04/2014 13:47

thanks for this link